DOULEUR A LA CHEVILLE ET AU PIED

Les douleurs à la cheville et au pied peuvent être de causes multiples. En effet, il peut s'agir d'un problème au niveau d'un tendon, d'une articulation, d'un muscle, d'un ligament ou d'un nerf.

Votre chiropraticien est apte à diagnostiquer et à traiter les muscles, les tendons, les ligaments, les articulations, les os et les nerfs!


ENTORSE DE LA CHEVILLE

La cheville, par sa conformation, est de loin l’articulation la plus susceptible de subir une entorse. Dans la majorité des cas, les entorses de la cheville se créent lors d’un faux mouvement qui amène le pied en flexion plantaire et en inversion. Les structures lésées par ce type de mouvement se trouve sur la portion externe de la cheville. 

Des radiographies s’avèrent alors nécessaire afin d’exclure la possibilité de fracture. Il est essentiel d’amorcer un traitement par cryothérapie dans les 48 premières heures et d’éviter tout type de source de chaleur au niveau de la cheville atteinte.

Comme il s'agit d'une douleur invalidante et qui survient de manière inattendue, la clinique offre un service d'urgence afin de vous recevoir rapidement. 


FASCIITE PLANTAIRE

Il s'agit de l'inflammation du fascia plantaire, une bande fibreuse qui prend origine au talon et qui maintien la forme de l'arche du pied. Typiquement, la douleur sera accentuée le matin (et la nuit) et à chaque fois que vous vous relevez après s'être assis un moment. 

L'épine de Lenoir, quant à elle, est une petite calcification du fascia au niveau de l'os du talon. L'épine est soi n'est pas responsable de votre douleur, mais plutôt le fascia qui s'y attache. L'épine peut apparaître dans les cas de fasciite plantaire chronique.

Le LASER et le taping sont couramment utilisés à la clinique pour vous aider avec cette douleur.



TENDINITE D'ACHILLE

La tendinite d’Achille est une condition très fréquente qui a, malheureusement, un temps de guérison assez long. En effet, comme le tendon d’Achille est nécessairement sollicité à chacun de nos pas, les douleurs à ce niveau sont plus difficiles à rétablir. Le patient ayant une tendinite d’Achille aura des douleurs au niveau du talon ou dans la région légèrement supérieure à celui-ci. Les coureurs sont particulièrement sujets au développement d’une telle pathologie.

Votre chiropraticien saura vous aider avec cette douleur.



OSTÉOCHONDRITE DISSÉCANTE

Une ostéochondrite dissécante est une problématique survenant souvent suite à une entorse sévère de la cheville ou suite à des entorses répétées au niveau de la cheville. Il s’agit d’un fragment libre présent au sein de l’articulation et limitant le mouvement normal. Dans la majorité des cas, la dorsiflexion de la cheville sera limitée et douloureuse. Le fragment libre présent au niveau de l’articulation peut être un morceau de cartilage ou bien un fragment d'os provenant du dôme du talus. Dans certains cas, une chirurgie peut s’avérer nécessaire pour retirer le fragment.



INSTABILITÉ DE LA CHEVILLE

Suite à une seule entorse de grande importance, il est possible qu’une laxité s’installe au niveau de la cheville. Ainsi, lors d’entorses à répétition, il arrive que le stade de la laxité soit dépassé et qu’une instabilité s’installe. Lorsque présente, une instabilité au niveau de la cheville implique des mouvements exagérés au niveau de la cheville ainsi qu’une sensation que le pied lâche.

Les surfaces inégales comme le gazon et les pentes descendantes causent l’apparition de sensation d’instabilité qui est parfois accompagnée de douleur. Une réhabilitation de la cheville via des exercices de proprioception et du renforcement musculaire s’avère alors nécessaire pour compenser la faiblesse ligamentaire. Parlez-en à votre chiro : il pourra vous aider.



TENDINITE DES MUSCLES FIBULAIRES

Ce sont deux muscles situés sur la portion externe de la jambe et qui se terminent au niveau du pied. Ce sont souvent des muscles faibles chez les gens ayant des entorses de la cheville à répétition. Ils deviennent également souvent douloureux lors de telles entorses. Les sportifs pratiquant des activités avec de nombreux changements de direction sont plus à risque de développer une tendinite des fibulaires ainsi que les personnes ayant un pied très plat.

Le renforcement de ces muscles est nécessaire une fois la période symptomatique terminée afin d’éviter les récidives. Il s'agit d'une douleur qui est fréquemment traitée à la clinique.